L'actualité en continu du pays de Brive


C’est parti pour le réseau de chaleur : “un chantier gigantesque”

Il s’agit de créer plus de 20km de canalisations à travers la ville pouvant desservir à partir d’octobre prochain 6.000 équivalent logements. Pour toute info, vous pouvez contacter le 09.69.36.89.09. Ce numéro Cristal (non surtaxé) est joignable 7j/7 et 24h/24.

Les premiers coups de pelle ont été donnés aujourd’hui et dans le même temps, la Ville et son délégataire Coriance en ont présenté les grandes lignes à la presse. “C’est un chantier gigantesque”, résume le maire Frédéric Soulier. “Il va permettre d’offrir une alternative au tout incinération et au tout énergie fossile en fournissant de la chaleur issue d’énergies renouvelables, nous rendant moins dépendants des hausses de taux des matières premières, diminuant notre facture carbone et à des prix plus accessibles.” Sans compter l’évolution à la hausse de la TICGN (Taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel).

Pour le maire, ce réseau de chaleur qui verra le jour dès octobre prochain répond ainsi à 3 enjeux: “sociétal, environnemental et économique”. Le choix de ce réseau s’inscrit en effet dans une démarche environnementale et une volonté affichée de transition énergétique. Plus de 80% de la chaleur délivrée par le réseau sera produite par de l’énergie renouvelable: du bois prélevé à proximité – “7.500 tonnes dans un rayon de 100km”, précise Frédéric Turin, directeur adjoint de Coriance-, et de récupération provenant de l’usine d’incinération. Limitant d’autant la pollution. “Le réseau permettra d’éviter 12.900 tonnes de CO2 chaque année, soit l’équivalent des émissions de 10.750 véhicules”, chiffre Coriance.

Le réseau de chaleur devrait également générer des économies importantes sur la facture énergétique des établissements publics. “Tous les bâtiments publics seront desservis, hôpital, piscine, écoles, gymnases…”, assure le maire. Les particuliers sur le tracé pourront également en bénéficier, “sans frais de raccordement de réseau”, précise Frédéric Turin.

Le projet représente un investissement total de 27,5 millions d’euros pour réaliser le réseau et la chaufferie Biomasse. Il va bénéficier d’un soutien important de l’Adem à hauteur de 8,36 millions d’euros. L’agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie a été notamment séduite par la cohérence du projet, avec une unité de production qui se situe à proximité de l’usine d’incinération et des 2 autoroutes, en zone péri-urbaine”, explique Frédéric Soulier. La région Nouvelle Aquitaine contribue aussi pour 1,8 million d’euros et l’Europe (Feder) pour 2,2 millions d’euros.

C’est dans le cadre d’une DSP (Délégation de service public), que la Ville a donc confié la construction, l’exploitation et la gestion de ce futur réseau de chaleur urbain à la société Green énergie Brive (GEB), filiale du Groupe Coriance spécialisé depuis 20 ans dans la transition énergétique. Si la mise en service progressive est prévue à partir d’octobre 2018, pour l’heure tout doit être créé par le délégataire : la chaufferie Biomasse implantée à côté de l’usine d’incinération tout autant que les kilomètres de canalisation nécessaires pour alimenter en chauffage et eau chaude les futurs abonnés. Le chantier est d’envergure et commence dès ce mois-ci avec l’installation du réseau proprement dit de canalisations cheminant sous les voiries de la ville. 24km de tuyaux qui s’ajouteront au kilomètre déjà réalisé lors de la précédente DSP. La construction de la chaufferie devrait quant à elle démarrer au printemps, dès le mois de mars pour le terrassement.

Les Brivistes ont déjà vu aujourd’hui les premiers coups de pelle pour installer les canalisations enterrées. 24km de tuyaux, aller et retour, en débutant par l’un et l’autre bout du réseau: dans le périmètre du centre-ville d’un côté et en partant de l’usine d’incinération de l’autre. Ces travaux vont inévitablement impacter la circulation et le stationnement. “Pour minimiser les effets, le chantier sera fragmenté”, précise Frédéric Turin. La Ville et GEB ont prévu une signalétique en fonction du plan de développement. Des déviations seront mises en place au fur et à mesure de l’évolution du chantier. Mieux, les habitants ont un numéro de téléphone dédié pour toutes questions sur le sujet.

“Sur les 24km de chantier, la voirie sera entièrement refaite”, précise Jean-Pierre Vernat, maire adjoint chargé de l’aménagement urbain. “Ça fait partie de notre plan Marshall sur notre voirie qui est bien défectueuse”, ajoute le maire. D’ores et déjà, cette opération va aussi fournir des chantiers bienvenus aux entreprises locales qui vont intervenir sur la pose des canalisations et la réalisation de la nouvelle voirie.

Pour en savoir plus:

  • 09.69.36.89.09, ce numéro Cristal (non surtaxé) est joignable 7j/7 et 24h/24. Il est à votre disposition pour toute question concernant les travaux, déviations mises en place, accès aux habitations…
  • le site greenenergiebrive.fr. Vous y trouverez le plan du réseau, l’implantation prévue des canalisations mais aussi des explications sur ce qu’est un réseau de chaleur ou le fonctionnement d’une chaufferie biomasse.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire