L'actualité en continu du pays de Brive


Conférences autour de la préhistoire

L’exposition Neandertal à la loupe, en ce moment au musée Labenche, sert de cadre à deux conférences autour de la préhistoire. La première ce samedi 9 septembre à 14h30, sur la première sépulture néandertalienne découverte à la Chapelle aux Saints, la seconde samedi qui suit, pose la question des pratiques funéraires de notre lointain aïeul.

 

Après les conférences d’Alain Turq, commissaire de l’exposition, et de Damien Pesesse, responsable des fouilles de la grotte Bouyssonie, le musée Labenche propose deux nouvelles conférences. La première animée par William Rendu, archéozoologue, chercheur au CNRS qui a travaillé avec son équipe, il y a une une quinzaine d’années, à lever le mystère de ce qui semblait être une sépulture de Neandertal découverte il y a plus d’un siècle à la Chapelle aux Saints. Le débat concernant la vraie nature de cette découverte faisait rage depuis. Mais après une étude de 13 ans qui a ont révélé davantage de restes, il apparait maintenant que les Neandertaliens ensevelissaient bien leurs morts. En tout cas dans cette partie de l’Europe. « Bien que nous ne pouvons pas savoir si cette pratique faisait partie d’un rituel ou simplement pragmatique, la découverte réduit la distance de leur comportement avec le nôtre », précise le chercheur.

Les travaux de cette équipe ont en effet démontré que la cavité dans laquelle a été découvert le premier squelette neandertalien considéré comme témoignant d’une sépulture (appelée la bouffia Bonneval) faisait partie d’un complexe de sept grottes le long d’une même ligne de falaises. L’étude des différents niveaux archéologiques a permis de caractériser l’environnement dans lequel avaient évolué différents groupes neandertaliens et de proposer une première attribution chronologique de l’occupation de la falaise. De plus, la reprise des fouilles dans cette cavité a permis de retrouver la fosse dans laquelle le squelette avait été découvert et d’établir son origine anthropique. L’étude des restes osseux humains atteste également d’une protection rapide du cadavre alors que d’autres vestiges animaux semblent avoir été exposés assez longtemps à la surface du sol.

La seconde conférence ira un peu plus loin avec un autre éminent spécialiste, Bruno Maureille, directeur du laboratoire d’anthropologie de Bordeaux, et qui a également participé à ces nouvelles recherches à La Chapelle aux Saints. L’anthropologue abordera la question justement des pratiques funéraires de Neandertal, en présentant les dernières avancées. Pour l’anecdote, Bruno Maureille est l’un des scientifiques qui s’était prêté au jeu de la chaine Arte dans un « documenteur » saisissant, intitulé Le Fils de Neandertal ou le secret de nos origines. Deux conférences qui s’annoncent captivantes.

Salle de conférences du musée Labenche. Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

L’exposition Neandertal à la loupe est visible au musée Labenche jusqu’au 22 octobre (du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée mardi). Entrée libre.

Infos au 05.55.18.17.70.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire