L'actualité en continu du pays de Brive


Grippe A H1N1: les centres de vaccination vont fermer

Dernière seain d'ouverture pour le centre de vaccination à l'ancien mess du 126En Corrèze comme ailleurs, les centres de vaccination contre la grippe A H1N1 entament aujourd’hui leur dernière semaine d’ouverture. A Brive, seul l’ancien mess du 126 fonctionne et encore mercredi et samedi matin. Ensuite, à partir du 1er février, il sera toujours possible de se faire vacciner, chez son médecin traitant ou à l’hôpital. Chronique d’une fermeture annoncée.

Les médecins libéraux et les hôpitaux vont donc prendre le relais. Cette semaine encore, les centres de vaccination ouverts depuis novembre dernier continuent à fonctionner, mais leur fin est programmée. Brive, qui comptait deux centres, voit fermer celui implanté au fronton municipal. L’équipement va ainsi recouvrer sa destination sportive, à la grande satisfaction des clubs utilisateurs.

Reste donc uniquement ouvert à la vaccination du public le centre installé dans l’ancien mess du régiment, et seulement sur deux matinées:

  • mercredi 27 janvier de 9h à 12h,
  • samedi 30 janvier de 9h à 12h.

vaccinsPendant toute la semaine, l’ancien mess continue également à fournir en vaccins les médecins libéraux et les équipes mobiles. Des vaccins également disponibles chez les pharmaciens.

Les professionnels parlent désormais de « troisième phase » de la campagne. D’abord, se faire vacciner n’était possible que dans un centre, souvent un gymnase réquisitionné à cet effet. La polémique toujours vive aura infléchi la politique gouvernementale qui a autorisé le 12 janvier les médecins à vacciner leurs patients.

Une vaccination également possible depuis cette date dans les centres hospitaliers, mais uniquement sur rendez-vous. Pour l’hôpital de Brive: les mardi et jeudi, de 9h à 12h en appelant au préalable le 05.55.92.66.53 du lundi au jeudi de 8h15 à 16h et le vendredi de 8h15 à 15h. Bref, dans cette deuxième phase, c’était presque où vous vouliez. Avec cette offre plus large et l’annonce de la fin de la vague épidémique, la fréquentation des centres a accusé un net ralentissement, ce qui a conduit à leur fermeture.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire