L'actualité en continu du pays de Brive


La rue Gambetta inaugurée

Gambetta a fêté sa rue refaite avec en point d’orgue une inauguration pour saluer ce nouveau souffle.

 

C’était jour de fête vendredi 13 juillet pour le quartier Gambetta. Les boutiques avaient annexé toute la rue pour une grand déballage agrémenté d’animations. En fin de journée, officiels, commerçants, riverains, habitants étaient encore plus nombreux à assister à la coupure du ruban tricolore. La rue Gambetta entame une nouvelle vie et avec elle tout son quartier y trouve un regain d’énergie.

Oubliés les trottoirs étroits et les désagréments liés aux 6 mois de travaux. La rue Gambetta est désormais une belle zone de rencontre entre usagers. Résolu son problème d’accessibilité grâce à la réalisation d’un plateau unique, mettant à même niveau trottoirs et chaussée. Les réverbères ont laissé place à des leds, plus modernes et moins énergivores. Le stationnement qui se fait en décalé, est limité à 1 heure 30 maximum. La stratégie, comme dans tout le centre historique, est de « lutter contre les voitures ventouses qui ne sont pas favorables au commerce », a rappelé le maire Frédéric Soulier qui a également annoncé « la mise en place des 2 heures de stationnement gratuit sur le parking du 15 août à partir de la rentrée de septembre« .

Ont fleuri des espaces réservés à la végétation et à la convivialité. Si la rue est désormais en sens unique entrant pour la circulation automobile, elle est cependant dotée d’un double sens cyclable. Pour la Ville, le chantier s’élève à 682.200 euros HT, dont 360.000 de participation du Q1 dans le cadre du contrat de quartier.

Cette réhabilitation qui s’est également déroulée en concertation avec les commerçants, obéit à la volonté de rendre plus attractif le centre-ville, comme le prévoit le document stratégique de la page urbaine. Elle est en harmonie avec ce qui a précédemment été réalisé autour de la collégiale, ceci dans l’optique d’une généralisation de la zone de rencontre à l’intérieur du cœur historique.

 

Suivront sur le même modèle, le réaménagement de la rue Émile-Zola en 2018 puis de la rue Carnot en 2019.

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter notre précédent article:

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire