L'actualité en continu du pays de Brive


Lachaux: un filon en béton

L’entreprise Lachaux connait un bel essor avec ses blocs de béton empilables fabriqués grâce à la carrière de Lissouvière. Une innovation saluée au dernier Salon des maires.

La société de Saint-Pantaléon de Larche produit du béton et des blocs de béton empilables. Son activité est en pleine croissance, mais le gisement de sable qu’elle exploite depuis 1970 sur la commune de Brive se tarit. « D’ici 2 ou 3 ans, la carrière de Lissoulière ne produira plus de sable », prédit Vincent Lachaux, 35 ans, 3e génération de carriers. Afin de lui fournir l’indispensable matière première et pérenniser l’entreprise familiale avec ses 25 emplois actuels, la Ville a donc accepté de mettre en conformité son PLU (Plan local d’urbanisme) rendant ainsi possible l’extension de la zone d’exploitation.

« Il ne s’agit pas d’augmenter l’extraction mais d’en déplacer le périmètre », précise le directeur. « Nous n’allons pas augmenter les rotations de camions et les tirs de mines », rassure-t-il. « Faire venir le sable d’ailleurs aurait généré bien plus de nuisances. Une aberration ! Une carrière, c’estr très contrôlé, vous savez. On ne fait pas tout et n’importe quoi. D’ailleurs, nous travaillions avec les services de l’État. »

Rassurée quant à la source de son activité, la société qui a déjà en 7 ans multiplié par 3 son chiffre d’affaires, va pouvoir consolider son développement. D’autant qu’elle connait depuis ces 2 dernières années un réel succès commercial avec ces fameux BBlox, des blocs de béton empilables grâce à des système d’ergots. Le système est comparable à celui des Lego. « Ils sont faciles à manipuler, emboîtables sans avoir besoin de sceller, rapides à mettre en place, en ligne droite comme en courbe, nous nous appuyons sur un logiciel très précis pour les études de charge. Et on peut même les décorer. »

Le concept offre de nombreuses possibilités pour faire des murs, des digues, du soutènement, de la sécurisation… « C’est modulable, rapide mais aussi écologique, car cela nous permet d’utiliser nos bétons excédentaires en les transformant en blocs. Il n’y a plus de déchets. » C’est ce qui à l’origine a poussé Vincent Lachaux à acheter le brevet aux États-Unis. Il détient désormais la licence exclusive d’exploitation pour la France.

Avec ces BBlox, l’entreprise a décroché le 2e prix de l’innovation catégorie bâtiment travaux publics au dernier salon des maires et des collectivités locales. « Ça nous a mis en lumière rapidement sur toute la France. » Le procédé intéresse les élus tout autant que les entreprises et aussi de plus en plus de particuliers. « On sort aujourd’hui de la région, avec des contrats sur Bordeaux ou Lille », se réjouit le jeune directeur. « Dans un secteur fortement concurrentiel, il faut savoir se diversifier. » Vincent Lachaux utilise à plein le potentiel de ce joli filon, en fabricant et vendant les blocs mais aussi en vendant le procédé à d’autres entreprises sur le territoire national, avec autant de royalties en retour. Beau parcours professionnel aussi pour ce jeune directeur, entré par la petite porte à 22 ans dans l’entreprise familiale. « J’’ai commencé par être conducteur et j’ai aussi cassé des cailloux à l’ancienne, comme à l’époque de mon grand-père », se souvient-il très humblement.

Dans sa lancée, l’entreprise a élaboré un nouveau concept de blocs « lumineux ». Les premiers du genre ont sécurisé le marché de Noël à Brive, estampillés du logo de la Ville. L’entreprise Lachaux a mis au point ces blocs de sécurisation équipés de leds intégrés alimentés par un système de panneaux photovoltaïques. Une nouvelle activité que la société entend développer avec l’embauche d’un colonel à la retraite. Une carte de visite qui lui a déjà ouvert un rendez-vous avec le Pôle protection et intrusion de la Défense à Versailles.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

Laisser un commentaire