L'actualité en continu du pays de Brive


Le souffle du Carnyx revisité

Au Treize arches, le 11 juillet, devant une assemblée béate, Jean Boisserie, dinandier, orfèvre, meilleur ouvrier de France et maître compagnon à présenté son art afin, dans le plus grand recueillement et l’admiration totale, de parler de ce que transmettre veut dire.

C’est en 2004, sur le site de Tintignac-Naves au bord d’une ancienne voie protohistorique surnommée la « route des métaux » qu’a été découvert un des plus grand trésor gaulois jamais exhumé. Le Carnyx, instrument à vent qui s’apparente à un gigantesque corps, retient parmi tous les autres pièces d’exception l’intérêt de la communauté scientifique qui en confie la réalisation de répliques à Jean Boisserie, dinandier de son état meilleur ouvrier de France et maître compagnon.

L’homme est natif de Terrasson. Jean-Paul Dumas qui a eut la brillante idée de l’inviter aux Treize arches pour parler de ce que transmettre signifie, se souvient de lui comme « d’un grand diable en tablier bleu qui, devant son échoppe de l’épicerie Foucault savait parler et amuser les enfants ». Jean Boisserie devenu maitre de son art, façonne avec une technicité et un savoir-faire unique en son genre ces trésors historiques auquel il redonne un nouveau souffle. Leur reproduction parfaite permet en effet aux musicologues de jouer de ces instruments et de les faire rentrer pleinement dans l’histoire de la musique.

Face à ces splendeurs et à l’émoi que suscite leur nouvelle existence, on ne peut que saluer le travail de ceux qui savent leur redonner vie et s’interroger sur l’identité de ceux qui porteront à leur tout  le flambeau de ce savoir-faire unique. Tels étaient en effet les questions qui circulaient hier soir parmi l’assemblée d’entrepreneurs conviée aux Treize arches. Pour poursuivre la réflexion, le conseiller municipal Christian Pradeyrol, avec son expérience de notaire, a exposé les grandes règles de la transmission patrimoniale française. De quoi clore en beauté la saison des Treize arches ainsi que le départ, à sa direction, de Jean-Paul Dumas, désormais animateur d’un autre projet : le laboratoire du territoire.

Frédérique Brengues

Frédérique Brengues

Laisser un commentaire