L'actualité en continu du pays de Brive


Plan Grand froid: le niveau 2 activé

Au vu des températures très basses annoncées, le préfet de la Corrèze a activé hier soir le niveau 2 du plan Grand froid, renforçant ainsi les capacités d’accueil et d’hébergement dans le département. Le numéro d’urgence à composer: le 115.

Le signalement d’une personne en danger doit en effet être effectué auprès du Samu social en composant ce numéro d’appel 115 qui fonctionne 24h sur 24. Il est à la disposition de toutes les personnes sans abri et des habitants qui auraient connaissance de personnes dans cette situation. Le Samu social évalue alors l’urgence des situations, déclenche l’intervention des maraudes et régule les places d’hébergement disponibles pour la nuit sur l’ensemble du département.

Face aux prévisions météorologiques, le préfet a hier soir activé le niveau 2 du Plan Grand froid. Ces prévisions font en effet état de températures négatives toutes les nuits de la semaine.La température ressentie est directement liée aux conditions atmosphériques (température de l’air, force du vent) qui renforcent la sensation de froid, correspondant alors à des températures nettement plus basses.

Le préfet a donc mis en place, en lien avec l’ensemble des acteurs de la veille hivernale en Corrèze, des mesures à destination des publics les plus fragiles:

  • augmentation de la capacité d’hébergement pour les personnes sans abri via le 115: 17 places mobilisables,
  • augmentation de la durée journalière d’accueil pour les personnes hébergées en hôtel social, qui peuvent rester en permanence dans des locaux adaptés et chauffés,
  • ouverture de l’accueil de jour de la Croix Rouge de Brive le matin et l’après-midi,
  • fonctionnement de la maraude tous les soirs au lieu de 3 fois par semaine,
  • accompagnement renforcé du service médiation de rue, portée par le Centre communal d’action sociale de Brive.

C’est la DDCSPP de la Corrèze (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des personnes) qui assure la coordination des acteurs de la veille sociale, garantit leur mobilisation renforcée et la qualité des réponses apportées.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Laisser un commentaire