L'actualité en continu du pays de Brive


Rivet au cœur du nouveau contrat de ville

Contrat de ville Agglo Rivet1pano

C’est à l’école Lucie Aubrac qu’était signé ce midi le nouveau contrat de ville. Un choix qui ne laisse rien au hasard puisque, selon Frédéric Soulier, Rivet sera au cœur des préoccupations des signataires pour les prochaines années afin de “redonner de l’attractivité à ce quartier sorti de terre il y a maintenant 35 ans” et qui regroupe plus de 5000 habitants à l’heure actuelle. Des habitants plus “fragiles” que d’autres et qui représentent typiquement les populations pour lesquelles a été mise en place la Politique de la ville.

Contrat de ville Agglo Rivet2Née en 2004, la Politique de la ville a pour objectif de garantir l’égalité entre tous les territoires urbains et les habitants. Politique nationale de cohésion sociale et de solidarité des territoires, elle se décline en contrats de villes, puisqu’elle s’intéresse essentiellement aux zones urbaines. Elle travaille en direction des quartiers ciblés et prioritaires dans lesquels les habitants sont confrontés à des inégalités persistantes en terme de chômage ou de précarité.

A Brive, 3 quartiers sont retenus: Gaubre-Tujac, les Chapélies, et donc maintenant, Rivet. Des quartiers où il existe un net écart de développement économique et social Contrat de ville Agglo Rivet3puisque les gens qui y vivent ont des revenus annuels moyens compris entre 9.500 et 10.100 euros, alors que la moyenne se situe à 17.000 pour le reste de la ville. Des quartiers qui connaissent, par ailleurs, une densité géographique importante et une population jeune, 1 habitant sur 3 a moins de 25 ans. Leur composition est aussi marquée par la présence de beaucoup de familles nombreuses et, ou, monoparentales. De plus, ces populations sont souvent peu qualifiées, professionnellement parlant. Socialement fragiles, elles sont très souvent bénéficiaires d’aides sociales.Contrat de ville Agglo Rivet6

Apporter à ces habitants davantage d’égalité est l’enjeu prioritaire de ce nouveau contrat de ville, signé pour la période 2015-2020, et dont la programmation pour l’année en cours est arrêtée. Un enjeu majeur autour duquel se greffe beaucoup de responsabilités, de moyens, de compétences. Ainsi, on retrouvait autour de Frédéric Soulier pour une visite du quartier et à l’école Lucie Aubrac, le préfet de région, le sous-préfet de Brive, le président du conseil régional, celui du conseil départemental, le procureur de la République, les représentants des HLM, de la CAF ou encore de l’ARS. Une mobilisation qui entend démontrer l’importance du sujet.

Contrat de ville Agglo Rivet5Si les Chapélies et Gaubre-Tujac ne sont pas oubliés, c’est donc Rivet qui bénéficiera de l’essentiel des moyens financiers mis en œuvre. “Je me souviens, il y a 30 ans, c’était valorisant de dire qu’on habitait Rivet“, se rappelle Frédéric Soulier. “Aujourd’hui, force est de constater que ce n’est plus le cas.” Il est donc urgent d’agir pour redonner de l’attractivité à ce quartier. Cela passera, pour le maire, “par une réhabilitation des logements (70 par an à compter de 2017), la construction de nouveaux, la rénovation des espaces publics avec la création d’un lien entre Rivet-Haut et Rivet-Bas, mais aussi par le soutien et le développement d’une activité commerciale, avec peut-être la création d’un commerce alimentaire sur la place des Arcades”, place que le maire entend faire renaitre pour qu’elle soit le véritable cœur d’un quartier redevenu vivant.Contrat de ville Agglo Rivet4

Plus de 1,5 million d’euros sont mobilisés pour 2015. 75 projets sont d’ores et déjà retenus pour cette première année, dont plus de la moitié est portée par des associations. Ils concernent pour près de la moitié des actions de cohésion sociale et pour près de 30% le développement de l’activité économique et de l’emploi. Nouveauté par rapport aux contrats de ville précédents, la citoyenneté et les valeurs de la République, qui font maintenant partie des grands axes de travail et qui représentent 1/5 des projets mis en œuvre en 2015.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire