L'actualité en continu du pays de Brive


Une invitation à découvrir la littérature coréenne

La maison Decrensenzo présente deux de ses auteurs coréens

C’est une jeune maison d’édition entièrement consacrée à la littérature coréenne contemporaine qu’elle traduit avec une passion toute familiale. Decrescenzo éditeurs est présente pour la première fois à la Foire du livre de Brive avec deux de ses auteurs. Les livres ont une couverture au graphisme épuré, un papier au grammage plus épais et une fenêtre ouverte sur une diversité d’horizons. A découvrir stand L24 en cette année où la Corée du Sud est plus qu’à l’honneur.

 

“Nous ne publions que des auteurs coréens qui vivent à 9.000 km d’ici”, résume Franck de Crescenzo, le directeur à l’accent chantant d’Aix-en-Provence. Par “auteurs coréens”, entendez ceux de la jeune génération, une façon pour cette petite maison de se démarquer des poids lourds comme Actes Sud ou Zulma qui font déjà connaitre les valeurs sures. De jeunes auteurs donc… exception faite de KO Un, tout de même. L’un des plus célèbres poètes du pays du matin calme et qui garde à 82 ans une étonnante vitalité. La maison Decrescenzo vient juste de publier en octobre le très joli recueil Poèmes de l’Himalaya.

CHOI Jae-hoon (à gauche) et KIM Kyung-ukAvoir en catalogue une telle référence n’est que justice pour cette famille qui ne cesse depuis plusieurs années de promouvoir la culture coréenne. D’abord en traduisant des livres, en organisant des rencontres puis en fondant en 2009 une revue en ligne keulmadang (littéralement la cour des lettres). Trois ans plus tard naît cette maison d’édition cofondée par le père, Jean-Claude et son épouse Kim Hye-Gyeong. Un père déjà maître de conférence sur le sujet et désormais également conseiller littéraire auprès du président du CNL au Salon du livre de Paris pour la Corée du Sud invitée d’honneur. Des éditeurs aussi pointus que férus, on vous dit. Des passionnés surtout.

9782367270357-196x300“Qui dit salons importants en France dit Brive”, explique Franck de Crescenzo. La maison a donc fait venir spécialement de Corée deux de ses auteurs. Inévitablement accompagnés d’une traductrice fidèle collaboratrice. CHOI Jae-hoon signe Le Château du Baron de Quirval, une étonnante fiction qui échappe à toute tentative de catégorisation. Elle tient à la fois du recueil de nouvelles et du roman policier. Retrouver Conan Doyle et son Sherlock Holmes ou Maria Shelley et son Frankenstein sous la plume coréenne a de quoi interpeller. Pas l’auteur, plutôt amusé par la question: “Pour ma génération, ces personnages et ces oeuvres de la littérature occidentale sont familiers. Je ne me suis pas posé la question, c’est venu très naturellement”. Une écriture qui tient du transculturel.

9782367270364-203x300Autre horizon avec Comme dans un conte de KIM Kyung-uk. Son roman n’a rien d’un conte de fée, mais s’attache à montrer que les histoires d’amour ne finissent pas toujours mal en général. Sa façon à lui de démystifier la classique happy end “ils se marièrent et vécurent heureux”. “Le bonheur n’est pas un produit fini, on n’y accède pas sans difficulté.” Il fait ainsi souffler un vent de merveilleux sur l’histoire d’un couple avec une écriture expérimentale qui s’apparente assez à la construction du théâtre d’ombre bien connu dans la culture populaire du Sud Est asiatique.

Deux ouvrages comme deux facettes d’un catalogue d’une trentaine de titres, rassemblant romans, poèmes et micro-fictions (nouvelles). Une littérature coréenne… “à usage de ceux qui fréquentent encore les librairies” revendique de façon très militante le credo de cette insolite maison d’édition. Et comme la France et la Corée fêtent en 2015 et 2016 les 130 ans de leur coopération au cours de l’Année officielle France-Corée, on ne peut qu’espérer retrouver l’an prochain ce chantre de l’altérité dans les travées de la manifestation.

 

Sur cette édition de la Foire du livre de Brive, vous pouvez également consulter nos précédents articles:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire