L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 24 AVRIL 2018

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.
  • Conférence. Le village d’Albignac à 14h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Une conférence chaque dernier mardi du mois propose par la Société scientifique historique et archéologique de la Corrèze. Elle sera animée par Gilles Tabard. Durée: 2 heures. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.

************

MERCREDI 25 AVRIL

  • Conférence. Martial Brigouleix, héros de la résistance à 14h30 à Brive au centre Edmond Michelet. Une conférence animée par Gilbert Beaubatie, président de la Société des lettres sciences et arts de la Corrèze, dans le cadre des Mercredis de Michelet organisés par la Fraternité Edmond-Michelet. Le conférencier est également l’auteur, avec Philippe Lascaux, du livre Martial Brigouleix paru aux éditions Mille Sources en 2017. Martial Brigouleix est né en Corrèze (à Ambrugeat) en 1903. École normale de Tulle, puis élève officier de réserve, sous-lieutenant au 22e Tirailleurs à Verdun, il devient professeur à l’Ecole militaire préparatoire technique de Tulle. En 1939, il commande une compagnie du 126e RI de Brive et participe aux opérations en Alsace. Démobilisé en 40, il revient en Corrèze, reprend son poste à Tulle, mais est révoqué par Vichy en raison de son appartenance à la franc-maçonnerie. Il devient secrétaire de la chambre des métiers et entre en Résistance. Il dirige les premiers groupes de l’Armée secrète en Corrèze et en devient le chef départemental. Il est arrêté par la Gestapo le 17 avril 1943, emprisonné à Limoges, torturé mais ne parle pas. Il sera exécuté au Mont-Valérien le 2 octobre 1943 avec 49 autres otages. Infos au 05.55.74.06.08. Prochaines conférences: mercredi 30 mai sur Robert Schuman, Edmond Michelet et Franz Stock et mercredi 27 juin sur Giorgio La Pira.
  • Animation jeunesse à 16h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Une lecture suivie d’une animation pour les enfants de 3 à 6 ans. Réservation obligatoire. Infos au 05.55.92.17.53.

************

JEUDI 26 AVRIL

  • Concert sur le pouce. La trompette dans tous les Saëns de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de l’hôtel de ville. Avec Frédéric Racine à la trompette et Solène Ménard au piano. Au programme: transcriptions de la musique de Camille Saint-Saëns. Ces concerts sont proposés par la Ville de Brive avec l’Ensemble instrumental de Brive dans le cadre de la Politique des temps. Ils offrent ainsi une pause musicale décontractée lors de la pause déjeuner, vous pouvez même apporter votre sandwich. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.15.25. Prochain concert sur le pouce jeudi 17 mai, Le lyrisme de Mozart à Debussy avec le Trio Opus 19.

  • Théâtre. Les os noirs à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. Une création de la Cie Non Nova. Phia Ménard est une artiste aux multiples talents. Danseuse, jongleuse, performeuse, elle signe depuis plus de vingt ans des créations spectaculaires, toujours en prise avec la matière. Nous l’avions déjà vu avec le diptyque Vortex, L’après-midi d’un foehn et PPP. Chacune de ces pièces est singulière et multiple, inspirée tout autant de la danse que des arts du cirque ou de la performance. Les Os Noirs est une nouvelle pièce sur le vent, une série de tableaux achromes. Noir, Gris, Anthracite, c’est la tonalité de ce poème du clair-obscur. Nous ne connaissons le suicide que par le manque et la douleur de l’absence. C’est à la préparation de l’acte que Phia Ménard s’intéresse et non à la cause. Pas de mise à mort sans préméditation surtout lorsqu’il s’agit de la sienne. Lorsque l’instant de la décision est déjà lointain, c’est tout un processus qui s’organise. On peut mourir seul, mais aussi aujourd’hui nous le voyons, mourir en emportant avec soi d’autres, malheureusement, comme une médiatisation de son geste, ou plus terrible encore par vengeance et croyance. Traiter du désir est un écueil, surtout lorsque l’on s’attaque à la mort… Durée: 1 heure environ. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • Théâtre. Iliade et Odyssée à 18h30 et 21h à Tulle au Théâtre des Sept collines. Une soirée XXL avec un ou deux spectacles selon votre envie et la possibilité de grignoter sur place. Un projet titanesque emmené avec brio et audace par la talentueuse Pauline Bayle. Après la présentation la saison passée d’Iliade, elle crée Odyssée, prolongement logique de son exploration d’une mythologie résonnant comme un écho au monde contemporain. Six jours de la guerre entre Grecs et Troyens. Une heure et demie pour dire la fureur, la mort et l’honneur. Hector, prisonnier des espoirs de son peuple et Achille, emporté par ses passions se font face dans un duel à mort. Quant à Ulysse, ce drôle de héros, il ne souhaite plus se battre. Il n’aspire qu’à la paix d’un foyer retrouvé. à mille lieux du valeureux Hector, Ulysse est un homme rusé, qui se joue de ses semblables et des créatures merveilleuses pour parvenir à son but : retourner à Ithaque et retrouver Pénélope. à travers ses errances, il découvre un monde qui lui est étranger, où il n’a pas sa place… Face à ce héros faillible, perdu à lui-même, Pauline Bayle interroge : revient-on jamais de la guerre? Durée: 1 heure 30 pour Iliade et 1 heure 30 également pour Odyssée. Tarifs: de 21 à 5 euros, et le deuxième spectacle est à 7 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

  • Comédie. Du rififi à la morgue à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une pièce qui affiche 9 ans de triomphe en Avignon, plus de 150 villes, 2 ans à Paris et 1200 représentations. Une morgue quasi déserte à l’heure du déjeuner. Un médecin-légiste rondouillard, médium-voyant amateur, avec un (très) fort penchant pour la boisson. Arrive sa soeur, jeune officier de police, fraîchement promue « Inspecteur stagiaire », romancière à ses heures. Un cadavre embarrassant. Un gros chat mort. (La nuit, tous les chats sont gras). Un téléphone portable qui ne cesse de sonner. Des surprises. Un revolver. Des coups de feu. Des coups de théâtre. Des jeux de mots. Des calembours… Difficile d’imaginer que l’on puisse rire autant dans une morgue, et pourtant… Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 27 et samedi 28 avril.
************

VENDREDI 27 AVRIL

  • ronde_petits_ecranLectures et comptines. La ronde des tout-petits à 10h à Brive à la médiathèque municipale. Pour les enfants de 1 à 3 ans. Une fois par mois (le deuxième vendredi), les bibliothécaires proposent des lectures de petites histoires, comptines et jeux de doigts, pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du livre. “Parce que les livres relient, et parce que les livres, c’est bon pour les petits.” Places limitées à 10 enfants, durée 30 minutes. Inscriptions auprès du secteur jeunesse de la médiathèque. Durée: 30 minutes. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Hifi au musée de 10h à 12h30 et de 14h à 18h à Brive au musée Labenche d’arts et d’histoire. Hifidylle propose une nouvelle exposition de systèmes haute-fidélité dans ce lieu patrimonial. Avec qui plus est cette année un concert vendredi soir du pianiste et compositeur Maxence Cyrin qui prépare un 6e album (réservation obligatoire). Infos à Hifidylle, 9 boulevard du Salan et au 05.55.23.66.17. Également le lendemain samedi aux mêmes horaires.
  • Conférence. L’art pariétal à Brive et dans ses environs à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par les préhistoriens Michel Lorblanchet et Pierre-Yves Demars. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Théâtre. Vers toi Terre promise à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Une tragédie dentaire avec la Cie la Carpe, en résidence à la Grange. Qui aime aller chez le dentiste? Un chœur, hérité des tragédies classiques, nous fait pénétrer dans l’intimité du cabinet du Dr Spodek. Un petit garçon, devenu narrateur, se souvient des séances trop fréquentes après-guerre chez le dentiste où l’emmenait sa mère. Mais à douleur, douleur et demie, le dentiste et sa femme vivaient une tragédie personnelle autrement plus pénible. Avec émotion, humour et tendresse, Jean-Claude Grumberg évoque ces parents orphelins de leurs enfants, face à leur deuil impossible. Tarifs: 9 et 7 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur tdgbrive.wixsite.com.
  • Théâtre. L’Opéra panique à 20h30 à Brive au Théâtre des Gavroches, 3 rue Viallatoux. Un spectacle de la Cie l’Ours à plumes. Pas de panique, ceci n’est pas un opéra. Une hôtesse de l’air vous accueille: “Nous allons traverser une tempête”. Destination: le pays surréaliste de Jodorowsky, qui à la manière du dieu Pan, joyeux et espiègle, effraye les voyageurs par des apparitions soudaines. 26 personnages, 12 histoires, 5 comédiens, 4 tabourets et une pomme… Trouver un coupable, se poser en s’opposant, se confronter à son image… Ce sont ces petits actes quotidiens qui sont moqués avec tendresse et férocité. Une satire sur un mode burlesque, décalé, joyeux et musical. Une envie de vivre Un humour à la hache, où le grotesque côtoie la poésie, l’émotion la dérision, les larmes le rire. Durée: 1 heure. Entrée: 12 et 8 euros. Infos au 05.55.18.91.71 et sur letheatregavroches.free.fr. Également le lendemain samedi 28 avril à 20h30.

  • Soirée surprise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. Du rififi à la morgue à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une pièce qui affiche 9 ans de triomphe en Avignon, plus de 150 villes, 2 ans à Paris et 1200 représentations. Une morgue quasi déserte à l’heure du déjeuner. Un médecin-légiste rondouillard, médium-voyant amateur, avec un (très) fort penchant pour la boisson. Arrive sa soeur, jeune officier de police, fraîchement promue « Inspecteur stagiaire », romancière à ses heures. Un cadavre embarrassant. Un gros chat mort. (La nuit, tous les chats sont gras). Un téléphone portable qui ne cesse de sonner. Des surprises. Un revolver. Des coups de feu. Des coups de théâtre. Des jeux de mots. Des calembours… Difficile d’imaginer que l’on puisse rire autant dans une morgue, et pourtant… Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 28 avril.
  • Théâtre humour. Abécédaire de la séduction à 20h30 à Terrasson, au centre culturel. Avec La Martingale. Abécédaire de la séduction est un monologue autour de la séduction: la séduction du public, la séduction amoureuse, la séduction politique (plaire au plus grand nombre), la séduction idéologique, la séduction à l’époque du zapping (plaire instantanément, plaire dans la durée) et sur comment ce besoin, cette envie de plaire peut façonner, modifier, construire des individus, des systèmes. Une façon très drôle d’aborder des questions liées à la démocratie et comment toute idéologie, si elle veut triompher sans terreur, doit emprunter les chemins de la séduction. Durée: 1 heure 40. Tout public. Tarifs: de 10 à 4 euros. Infos au 05.53.50.13.60 et sur centre-culturel-terrasson.fr.
************

SAMEDI 28 AVRIL

  • Dédicace. Francis Patrick Rambert de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Pour sa trilogie Michel le papillon (Ed Rambert). L’histoire de l’Archange Gabriel, revenu sur terre sous la forme d’un papillon pour assister un vieux moine. Roman d’aventure, thriller initiatique et ésotérique… Infos au 05.55.92.17.53.
  • Hifi au musée de 10h à 12h30 et de 14h à 18h à Brive au musée Labenche d’arts et d’histoire. Hifidylle propose une nouvelle exposition de systèmes haute-fidélité dans ce lieu patrimonial. Infos à Hifidylle, 9 boulevard du Salan et au 05.55.23.66.17.
  • Cinéma. Séance spéciale. Ivan le terrible (1ère partie) à 11h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Dans le cadre des Journées d’arts sacrés proposées par la Ville les 28 et 29 avril, dont le thème cette année porte sur l’Europe centrale. Il s’agit du dernier film du réalisateur soviétique Sergueï Eisenstein. Il est composé de deux parties dont la première, en noir et blanc, est sortie en 1945 tandis que la seconde, dont les scènes finales sont en couleur, n’est sortie qu’en 1958, bloquée par la censure. Il s’agit d’une fresque historique retraçant les efforts du tsar Ivan IV de Russie (1530-1584), dit Ivan le Terrible, pour unifier les terres russes en un État moderne et puissant. Le tsar doit affronter aussi bien des adversaires étrangers, à l’est et à l’ouest, qu’un terrible complot ourdi parmi les siens. La deuxième partie sera projetée le lendemain dimanche 29 avril à 11h. Ces deux séances seront présentées par le directeur du Rex. Tarif unique à 5,50 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Atelier création d’objet sacré de 14h à 15h30 à Brive au musée Labenche. Dans le cadre des Journées d’arts sacrés proposées par la Ville les 28 et 29 avril, dont le thème cette année porte sur l’Europe centrale. Un atelier pour les 8 à 12 ans qui intègre une mini conférence suivie d’un création d’objet apotropaïque. Le sacré dans l’art induit une aspiration à une autre réalité, un rapport à un autre monde. Pendant des siècles, les sujets des tableaux sacrés étaient religieux. Le Romantisme apporte un autre rapport au sacré, témoignant une émotion forte devant la nature grandiose. L’art contemporain offre également une ouverture importante sur le sacré. La peinture abstraite devient un espace de méditation et de beauté. Comment l’artiste parvient-il à donner la sensation de sacré? Le jeune public sera amené à observer une dizaine d’œuvres du 16e au 20e siècle pour appréhender cette question du sacré dans l’art. Tarif: 3 euros par enfant. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr.
  • Danse. Les noms des femmes géorgiennes de 14h à 15h à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Dans le cadre des Journées d’arts sacrés proposées par la Ville les 28 et 29 avril qui met cette année en lumière l’Europe centrale. Deux représentations de 15 à 20 minutes chacune avec le New Danse Studio. Pour cette création, Françoise Cance s’est entourée de dix jeunes danseuses et d’une comédienne. Dix jeunes femmes dansent l’âme slave, au cœur sacré. De Slovaquie, de Géorgie ou de Russie, elles s’en vont par le monde. Les cheveux inondant leurs épaules, elles marchent sans ciller, sans trembler. Cachées, voilées, exhibées, elles passent comme les bateaux sur la mer, fortes et belles. L’eau glisse entre leurs doigts. Le voile couvre et découvre leur front haut. Elles portent en elles l’âme slave, de celle qui fait la mélancolie et la douceur des jours gris. Au pied des temples, au cœur des églises, des mosquées, des synagogues, elles se font pèlerins, nourrissant le rêve d’un monde immobile en son éternité. Gratuit.
  • Café ciné à 18h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Bastien Champougny vous propose d’explorer le cinéma d’animation français. Riche et varié, ce cinéma se porte très bien et fait preuve d’une créativité exceptionnelle. À travers l’histoire de l’animation française, les différentes techniques et nombreux métiers qui l’entourent vous découvrirez ou redécouvrirez des chefs d’œuvre du genre: Le Roi et l’Oiseau, Kirikou et la sorcière, Les Triplettes de Belleville, La Tortue rouge, Ma Vie de courgette, Ernest et Célestine… En bonus vous sera présenté une interview exclusive de Michel Ocelot dans son atelier. Le Café Ciné est ouvert à tous les curieux qui ont envie de découvrir différents univers cinématographiques. Gratuit. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Conférence. Le nombre d’or à 18h à Brive au campus universitaire, 16 rue Jules-Vallès. Une conférence animée par Marc Moyon, maître de conférences à l’université de Limoges. Ouverte à tous. Gratuit. Infos au 05.55.86.48.04.

  • Causse N’Color à partir de 14h au lac du Causse. Une 4e édition pour cette course fun de 7km que chacun peut faire à son rythme dans un esprit convivial et festif. “Tous les 500m, il se passe quelque chose, soit un jet de couleurs soit un obstacle et nous en avons prévu de nouveaux”, garantit Julie Fouillade, l’une des 5 anciens étudiants en Licence Staps de l’association Atlas qui organise la manifestation. Départ de la course à 16h, mais rendez-vous à partir de 12h pour l’ambiance avec food truck, buvette et échauffement zumba. L’ambiance sera brésilienne avec le groupe Samba Ti’fol. Les participants recevront un tee-shirt blanc et un sachet de poudre à jeter au départ. Les 150 premiers inscrits auront en plus un t-shirt estampillé, un sac à dos et un bandana. Tarifs : 15 euros par personne (10 si vous êtes en équipe d’au moins 5) et 12 pour les étudiants et scolaires (à partir de 12 ans). Inscription en ligne, par courrier ou le jour J. Infos sur caussencolor.com.
  • Concert de l’Orchestre de Paris à 16h et 20h à Brive à la Chapelle Saint-Libéral. Dans le cadre des Journées d’arts sacrés proposées par la Ville ce week-end, dont le thème cette année porte sur l’Europe centrale. Cinq musiciens de l’Orchestre de Paris, interprèteront un programme de musique folklorique d’Europe centrale vue par les grands compositeurs (Bela Bartok, Anton Dvorak, Pablo de Saraste, Johannes Brahms) et de musique Klezmer à travers des films d’Emir Kusturica (La vie est un miracle, Le temps des gitans, Arizona Dream, Chat noir chat blanc). Durée: 1 heure 30. Gratuit. Réservation fortement conseillée au 05.55.18.18.39. Attention les places non retirées ¼ d’heure avant le spectacle seront redistribuées.

  • Opéra. Cendrillon à 18h55 à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct du Metropolitan opera de New-York et en haute définition. Retransmission sous titrée en français. Qui ne connait l’histoire de Cendrillon, belle-fille mal-aimée de Madame de la Haltière, qui ne peut se rendre au bal où ses demi-sœurs comptent bien séduire le Prince. Alors qu’elle s’endort le soir venu, sa marraine la Fée la réveille et la transforme en princesse. La Fée toutefois l’avertit : le charme s’estompera les douze coups de minuit une fois sonnés… Une touche de féérie pour clore la saison en beauté ! La soprano-star Joyce DiDonato enfile ses pantoufles de verre pour une soirée magique, orchestrée par le Français Laurent Pelly qui offre à la célèbre partition de Massenet une production loufoque et colorée, sous la direction musicale de Bertrand de Billy. Durée: 3 heures 12. Tarifs: 27 et 19 euros, 12 euros pour les moins de 14 ans. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Théâtre. L’Opéra panique à 20h30 à Brive au Théâtre des Gavroches, 3 rue Viallatoux. Un spectacle de la Cie l’Ours à plumes. . Pas de panique, ceci n’est pas un opéra. Une hôtesse de l’air vous accueille: “Nous allons traverser une tempête”. Destination: le pays surréaliste de Jodorowsky, qui à la manière du dieu Pan, joyeux et espiègle, effraye les voyageurs par des apparitions soudaines. 26 personnages, 12 histoires, 5 comédiens, 4 tabourets et une pomme… Trouver un coupable, se poser en s’opposant, se confronter à son image… Ce sont ces petits actes quotidiens qui sont moqués avec tendresse et férocité. Une satire sur un mode burlesque, décalé, joyeux et musical. Une envie de vivre Un humour à la hache, où le grotesque côtoie la poésie, l’émotion la dérision, les larmes le rire. Durée: 1 heure. Entrée: 12 et 8 euros. Infos au 05.55.18.91.71 et sur letheatregavroches.free.fr.
  • Scène ouverte jeunes talents à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar et Musique académie 19. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. Du rififi à la morgue à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une pièce qui affiche 9 ans de triomphe en Avignon, plus de 150 villes, 2 ans à Paris et 1200 représentations. Une morgue quasi déserte à l’heure du déjeuner. Un médecin-légiste rondouillard, médium-voyant amateur, avec un (très) fort penchant pour la boisson. Arrive sa soeur, jeune officier de police, fraîchement promue « Inspecteur stagiaire », romancière à ses heures. Un cadavre embarrassant. Un gros chat mort. (La nuit, tous les chats sont gras). Un téléphone portable qui ne cesse de sonner. Des surprises. Un revolver. Des coups de feu. Des coups de théâtre. Des jeux de mots. Des calembours… Difficile d’imaginer que l’on puisse rire autant dans une morgue, et pourtant… Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.
************

DIMANCHE 29 AVRIL

  • Patinez Carnaval de Rio de 10h à 18h en continu à Brive à la patinoire municipale, avenue Léo-Lagrange. Après la tempête de neige, c’est le carnaval de Rio qui va souffler sur la glace de la patinoire municipale dimanche 29 avril de 10h à 18h. Avec en plus un concours de déguisement sur ce thème. Ambiance musqiue brésilienne, cocktails de fruits, crêpes… Tarifs : 6,70 € adulte, 5,30 € enfant, 3,30 € si les personnes viennent avec leurs patins.
  • Cinéma. Séance spéciale. Ivan le terrible (2e partie) à 11h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Dans le cadre des Journées d’arts sacrés proposées par la Ville les 28 et 29 avril, dont le thème cette année porte sur l’Europe centrale. Il s’agit du dernier film du réalisateur soviétique Sergueï Eisenstein. Il est composé de deux parties dont la première, en noir et blanc, est sortie en 1945 tandis que la seconde, dont les scènes finales sont en couleur, n’est sortie qu’en 1958, bloquée par la censure. Il s’agit d’une fresque historique retraçant les efforts du tsar Ivan IV de Russie (1530-1584), dit Ivan le Terrible, pour unifier les terres russes en un État moderne et puissant. Le tsar doit affronter aussi bien des adversaires étrangers, à l’est et à l’ouest, qu’un terrible complot ourdi parmi les siens. Ces deux séances seront présentées par le directeur du Rex. Tarif unique à 5,50 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Atelier Icônes à 14h à Brive au musée Labenche. Dans le cadre des Journées d’arts sacrés proposées par la Ville les 28 et 29 avril, dont le thème cette année porte sur l’Europe centrale. Un atelier pour adultes avec fabrication d’icône russe contemporaine. Cet atelier est animé par le Père Jean-Baptiste Garrigou qui préside l’Atelier St Jean Damascène. Cette œuvre de l’église orthodoxe implantée dans le Vercors, comprend plusieurs professeurs iconographes, fresquistes et mosaïstes dont certains sont disciples de Père Zenon, iconographe russe de renom. Attention, cet atelier ne compte que 20 places. Réservation obligatoire au musée. Durée: 1 heure 30. Tarif: 3 euros. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr.
  • Conférence sur l’icône russe à 14h à Brive au Théâtre municipal en salle Mérignac. Dans le cadre des Journées d’arts sacrés proposées par la Ville tout le week-end et dont le thème porte sur l’Europe centrale. La conférence est animée par le Père Jean-Baptiste Garrigou, peintre orthodoxe, qui préside l’Atelier St Jean Damascène implanté dans le Vercors et qui regroupe des professeurs iconographes, fresquistes et mosaïstes dont certains disciples de Père Zenon, iconographe russe de renom. “L’icône a pour vocation, de réunir les êtres, de briser barrières et frontières. La terre et le ciel, le visible et l’invisible, le passé, le présent et l’avenir. L’homme moderne occidental redécouvre les valeurs symbolique du sacré et des sacrements, non de façon superficielle qui s’adresserait seulement à son intelligence, mais d’une façon profonde pour nourrir son âme et donner un sens à sa vie.” Durée: 1 heure 30. Entrée gratuite dans la limite des places disponibles. Infos au 05.55.18.18.39.

  • Concert. Musiques de Bohême à 18h à Brive en la collégiale Saint-Martin. Dernier rendez-vous de ces 2e Journées d’arts sacrés proposées par la Ville tout le week-end et dont le thème porte sur l’Europe centrale. Extraits de Harmonia-artificiosa et Battalia à 10 de Heinrich Ignaz Franz Von Biber, Requiem de Johann Heinrich Schmelzer, Ecce quomodo moritur justus et Pater Noster de Jacob Handl, Requiem en do mineur de Jan Dismas Zelenka… Un joli programme proposé par la compagnie La Tempête pour lequel les 4 solistes professionnels seront accompagnés par une trentaine de choristes amateurs de ses ateliers et 10 instrumentistes. Durée: 1 heure 20. Gratuit. Réservation fortement conseillée au 05.55.18.18.39. Les places non retirées ¼ d’heure avant les spectacles seront redistribuées.

************

LES EXPOS A VOIR

  • Alain Gegout, artiste “défiguratif” à Brive à la chapelle Saint-Libéral. À partir du 24 avril. Proposée par l’association Maecene Arts, cette exposition présente le travail d’Alain Gegout, née en 1951 et qui vit près de Genève. Peintre et carnettiste depuis 1976, il est autodidacte et se dit animateur, agitateur de pigments et artiste « défiguratif ». Dans sa série des Flo, la forme humaine se dématérialise ainsi jusqu’à laisser place aux sensations, à l’émotion, à l’être. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 13 mai 2018.
  • Les affiches de la propagande à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Parmi les moyens de propagande employés durant la Seconde Guerre mondiale, l’affiche tint une place importante, et fut largement utilisée entre 1940 et 1944 par le régime de Vichy et les autorités allemandes. Différents thèmes sont abordés dans cette sélection d’affiches de propagande. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 28 avril 2018.
  • Des toits du Caire à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède. Une exposition photographique de Georges A. Bertrand. Vues sur la ville musulmane, fatimide et mamelouke. “Deux mois passés à arpenter les toits du Caire musulman pour un regard à la fois admiratif et intime sur une ville où vivent entremêlés des hommes et leur Histoire. Des toits du Caire, on peut apercevoir aussi bien des terrasses encombrées de détritus que les fins élancements des minarets mamelouks, l’ombre de pyramides noyées dans les brumes de la pollution aussi bien que les fumées des ateliers à ciel ouvert, les tissus teintés séchant, les moutons parqués à l’ombre d’une des plus anciennes mosquées du monde. Vu de plus ou moins haut, selon que l’on est sur une terrasse, le balcon d’un minaret ou le chemin de ronde d’une antique muraille, le Caire, avec ses équilibres instables et ses empilements hasardeux, ses habitants qui, partout, mouchettent le paysage, apparaît comme un immense jeu de construction pour enfants avec sa part de loufoquerie et de rêve. Et son cœur bat, malgré tout, se débat pour continuer de vivre au cœur d’une débâcle toujours repoussée.” Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com. Jusqu’au 1er mai 2018.
  • Des petits bouts de nous à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Que peut-on faire avec des petits bouts de rien? La famille Joubin livre une exposition à quatre mains où le collage et le métal s’invitent en un mélange détonnant. Les collages d’Haydée Joubin-Panassié inspirés de sa vie quotidienne, de son imaginaire, de ses rêves et de ses talents d’observatrice, transportent le visiteur dans des univers très différents. Un savant mélange d’assemblage, de collage, de peinture qui dégage une harmonie dans chaque tableau. Avec un travail minutieux, aussi bien dans la sélection de la matière première que dans la mise en scène que nous propose cette artiste. Les sculptures sont de Loïc Joubin. Très épurées, ces œuvres sont réalisées en pastillage de métal soudé. Au détour d’un buste, d’un rugbyman, d’un portrait…l e métal prend forme et devient œuvre d’art. Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 28 avril 2018.
  • Hifi à Brive au musée Labenche. Hifidylle réitère pour une 3e édition son exposition Hifi au musée sur deux jours, vendredi 27 et samedi 28 avril. Vous pourrez écouter plusieurs systèmes Haute-fidélité mais aussi Home cinéma en démonstration permanente. À noter cette année un concert le vendredi soir avec le pianiste et compositeur Maxence Cyrin qui prépare un 6e album (réservation obligatoire). Infos à Hifidylle, 9 boulevard du Salan et au 05.55.23.66.17. Entrée libre. De 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Les 27 et 28 avril uniquement.
  • Instantanés de la Grande guerre à Tulle au Musée des armes. Il y a 100 ans, nos poilus s’engageaient dans les derniers mois de celle que l’on pensait être la “Der des Ders”. Si les contemporains ont qualifié ce conflit de “Grande guerre”, c’est parce qu’ils ont eu conscience d’assister et de participer à un guerre hors normes, une guerre totale où toutes les forces nationales étaient mobilisées dans un seul but, la victoire. Cette exposition de 36 photographies, provient d’une donation privée de plaques de verre stéréoscopiques éditées après la Première Guerre mondial. Elle met en lumière les conditions de vie des soldats allemands, français et de leurs alliés au cours du conflit, de la mobilisation le 2 août 1914 au défilé de la Victoire du 14 juillet 1919. Les scènes de la vie quotidienne des soldats dans les tranchées, la promiscuité dans la boue, l’attente avant les offensives, l’évolution de l’armement ou les conséquences du conflits dans l’arrière front sont présentés au public au travers de photographies rares et originales. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 7 janvier 2019.
  • Variations portugaises à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. L’exposition est présentée dans le cadre du festival Les Printemps de Haute-Corrèze, dédié cette année à la mise en valeur du Portugal. A l’origine de ce choix la présence en Haute-Corrèze d’une communauté d’origine portugaise importante. Elle proposera un panorama de la scène dynamique portugaise en rassemblant une centaine d’œuvres d’artistes aux modes d’expression foisonnants et décomplexés. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 19h (à partir du 23 septembre de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous). Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 17 juin 2018.