L'actualité en continu du pays de Brive


Brive Festival 2018 dévoile ses premiers artistes

Vianney, Orelsan, Francis Cabrel, Amir, Gauvin Sers et Shaka Ponk sont les six premières têtes d’affiche du prochain Brive Festival qui se déroulera du 20 au 23 juillet 2018. En nouveauté, un véritable Off les après-midi avec des concerts gratuits dans le centre-ville.

 

Le rideau s’est donc levé juste avant midi. Le show de présentation s’est déroulé dans le hall d’accueil du 400 transformé en dernier salon où l’on cause tout en écoutant, café en main, des morceaux live du duo limougeaud Carré-court. Ambiance concert avec au mur, des images projetées du dernier festival. Partout, on se serre un peu, de l’entrée jusqu’au balcon, pour connaitre les premiers noms. Il y a là les institutionnels, les partenaires privés et bien sûr la presse chargée de relayer les informations. Mais point de dossier de presse, savamment gardé sous le coude afin d’entretenir le suspens jusqu’au dernier moment. Et c’est un grand écran qui révèlera les six premiers artistes qui composeront cette 15e édition, vidéos de concerts à l’appui.

Vianney est le premier à apparaître. Un Vianney « ravi de revenir », confie Stéphane Canarias, directeur de Festival production. « Sa tournée est un vrai succès. » Depuis son premier passage en 2015 à Brive Festival, sa carrière a littéralement décollé, avec au passage deux Victoires de la musique, en 2016 et 2017, et un 2e album certifié disque de diamant (+ de 500.000 exemplaires vendus). Le « nouveau petit prince de la chanson française » sera la tête d’affiche de la soirée du vendredi 20 juillet. Il reste donc 2 noms à déterminer pour compléter le plateau.

Orelsan est sans doute la tête d’affiche la plus attendue du Brive Festival. Il montera sur scène pour une soirée aux sonorités rap, samedi 21 juillet, qui attend ses autres noms. « C’est le phénomène rap du moment« , assure le directeur. « Ce n’était pas évident de l’avoir, il est très sollicité. » Six ans après Le chant des sirènes, l’artiste fait un retour tonitruant dans les backs avec La fête est finie. Son troisième album est tout simplement le meilleur démarrage de l’année, avec près de 100 000 exemplaires vendus la semaine de sa sortie. « Il devient disque d’Or en 3 jours. » A Paris, un Bercy n’a pas suffi, il a fallu en ajouter un second. Un carton, on vous dit. Reste aussi à déterminer les acolytes de cette soirée.

Plateau complet par contre pour dimanche 22 juillet avec Francis Cabrel, Amir et Gauvin Sers. Doit-on encore présenter le monument Francis Cabrel et sa tendre guitare avec laquelle il a signé un nombre impressionnant de classiques de la chanson française. Petite Marie, l’Encre de tes Yeux, Je l’aime à mourir, Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai… On estime qu’il aurait vendu plus de 25 millions de disques et continue de créer, il vient d’ailleurs de sortir deux titres inédits Le Fils unique et Des montagnes de tout. Pour fêter ses 40 ans de carrière, il repart en tournée et sort justement le 8 décembre son Essentiel (1977-2017) en 3CD regroupant plus de 50 titres incontournables.

Amir mène quant à lui une vie à cent à l’heure après avoir rencontré le succès grâce à sa participation à The Voice mais surtout à l’Eurovision. Certifié double disque de platine avec près de 300 000 exemplaires vendus, récompensé de deux NRJ Music Awards, il part en tournée et a sorti son second album Addictions, album éclectique qu’il a commencé à écrire seulement deux semaines après la sortie du premier. Une grande place est laissée à l’amour, la société, le questionnement, la vie quoi…

En ouverture de cette soirée, le fils spirituel de Renaud, l’auteur compositeur Gauvain Sers montera sur scène et présentera son album Pourvu, déjà disque d’or. Pas du tout « ridicule » comme le chante ce « régional de l’étape » puisque le chanteur, originaire de la Creuse, est bien connu en Limousin.

La dernière soirée, lundi 23 juillet, promet du lourd avec les bêtes de scène que sont les Shaka Ponk. Les Shaka sont de retour à Brive. Ils avaient offert en 2015 un moment exceptionnel et délirant de fusion électro-punk. Leur sixième album The Evol (qui devient Love si on le prend à l’envers)  ne dément pas leur réputation survoltée et engagée. Ça a va fracasser!

La billetterie est lancée dès aujourd’hui afin des offres spéciales pour Noël pour des idées cadeaux au pied du sapin. À savoir, 34 euros la place, 29 en tarif réduit, un pass 2 jours à 60 euros (au lieu de 75), 3 jours à 84 euros (au lieu de 105), 4 jours à 99 euros (au lieu de 130) et un billet jour enfant à 15 euros (2 à 10 ans inclus). Ensuite, ce sera le principe « plus j’achète tôt moins c’est cher ». À noter aussi à partir du 26 décembre, l’apparition d’une offre famille. Infos sur brivefestival.com.

Grande nouveauté, cette 15e édition s’offre un véritable off dans le centre ville, à l’image des festivals urbains comme le Printemps de Bourges ou les Francofolies de la Rochelle. Ce « OFF » proposera plus d’une trentaine de concerts entièrement gratuits dans différents lieux de la ville. Bars et brasseries partenaires et également places publiques accueilleront des concerts en amont des soirées, entre 12h et 18h, chaque jour, du 20 au 23 juillet. L’occasion pour les habitants et les festivaliers de fréquenter le centre-ville et de profiter d’une expérience musicale live encore plus forte. « On fonde beaucoup d’espoir sur le développement du off dans la détection et l’émergence de jeunes talents », déclare Christophe Sabot, président de Festival production qui prévoit même, pourquoi pas, « d’aller les caster dans les milieux scolaires ».

« Un festival moins long mais plus dense », résume le maire Frédéric Soulier qui y voit une manifestation davantage partagée dans la ville, une attractivité accrue et autant de potentialités de retombées en économie culturelle et touristique.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire